Autour du Chimborazo

Nous quittons Baños à la recherche d’un rayon de soleil et sans véritablement de plan préétabli… Direction Ambato, puis Guaranda pour faire le tour du Chimborazo.

Pluie, brouillard… Le temps n’est pas au beau fixe. Nous montons dans le paramo sur cette route qui est paraît-il la plus haute du pays.

Quand nous arrivons à la guérite d’entrée du Parc National, le froid mord… Quelques kilomètres de piste plus haut, nous atteignons en voiture et sous la neige le refuge Hermanos Carrel à 4800 m d’altitude.image

Les pentes enneigées du volcan se découvrent un peu… Nous montons à pied quelques dizaines de mètres plus haut sur le sentier qui conduit au second refuge. Souffle court, jambes en coton… On sent qu’on n’est pas au niveau de la mer !!!.image

Le Chimborazo, situé sur l’Equateur est le sommet le plus éloigné du centre de la terre : il surpasse l’Everest de 2 kilomètres !!

Un chocolat chaud plus tard, nous reprenons la route et faisons la connaissance des vigognes qui vivent en petits troupeaux sur les pentes du volcan.image

En redescendant, les paysages redeviennent verts… C’est superbe… Mais nous devons penser à notre point de chute du soir car nous n’avons rien prévu.

Premier arrêt dans une communauté à la recherche d’une adresse du Routard… Fermée ! Nous continuons vers la petite ville de Guamote… Vide et plutôt sinistre, il faut dire qu’on est dimanche soir !

Le soleil commence à baisser… Nous décidons de pousser jusqu’à Alausi où nous trouverons un hébergement et une bonne table !

Alausi est une petite ville pittoresque connue pour son chemin de fer touristique qui mène chaque jour les visiteurs à la célèbre Nariz del Diablo…. Enfin, tous les jours sauf le lundi !

Donc nous décidons d’emprunter le chemin de fer à pied…image

imageL’après-midi, nous laissons Pierre et Clement se reposer à l’hôtel et nous partons en direction des lagunes d’Ozogoche… Au bout de près d’une heure de route, nous constatons qu’il faut encore faire 17km de piste pour atteindre les lagunes… Cela nous semble trop long… Nous renonçons mais choisissons de faire une boucle pour rentrer à Alausi par un autre itinéraire…

Bien nous en a pris côté paysage, c’est somptueux !image

imageMais pour le reste… La route indiquée sur la carte est en fait une piste que nous terminons de nuit et dans le brouillard après plus de 3h30 et beaucoup d’inquiétude pour les garçons seuls à l’hôtel !

Heureusement, un bon coca cola, une bière et un sanduche de pernil et tout est oublié !