A pied sur le Jordan Trail

C’est parti pour l’aventure ! Ce matin nous commençons notre marche sur le Jordan trail, un itinéraire qui traverse le pays du nord au sud. Bien sûr, nous n’en parcourrons qu’une toute petite partie entre Petra, à l’entrée du Wadi Sabra et le village de Abassiya au bout du Wadi Araba.

Nous entrons à nouveau dans le périmètre de Petra… par l’entrée des artistes cette fois ! Le village d’Umm Sayhoun a été construit dans les années 80, au moment de l’inscription de la cité nabatéenne au patrimoine mondial de l’Unesco, pour reloger les bédouins qui vivaient depuis toujours sur le site de Petra. Pas de touristes de ce côté-là, mais le va-et-vient des locaux devenus marchands du temple pour capter leur petite part de la manne touristique !

Rapidement, nous rejoignons le sentier de Wadi Sabra. Le paysage est grandiose, immense. Nous admirons le panorama sur le mont Aaron. Nous sommes seuls, tout juste quelques troupeaux de grandes chèvres noires au poil très long. Au détour d’un petit col nous croisons un beau troupeau de dromadaires menés par une femelle imposante à l’air sévère. On se demande un peu ce qu’ils trouvent à manger dans cet univers très minéral.

Nous descendons ensuite vers le vallon un peu plus verdoyant où nous pique-niquons dans un petit théâtre creusé à même la roche comme celui de Petra. C’est l’un des vestiges de l’ancien village de Sabra dont on devine quelques bâtiments enfouis sous le sable et les sédiments. Il reste encore tellement à découvrir à Petra et dans les alentours ! Une famille de bédouins nous invite à prendre le thé à l’ombre d’un petit acacia, nous refusons… ce n’est pas bien mais nous venons de manger et la route est encore longue.

La vallée se transforme ensuite en un canyon profond et impraticable. Nous montons sur un sentier en corniche pour contourner l’obstacle. La vue est magique, on se sent tout petit ! Ce qui est vraiment incroyable, c’est la diversité des roches : d’un instant à l’autre tout change de couleur, de forme et on est transporté du désert au pied d’un volcan en passant par la lune ! C’est le paradis des géologues… et on aurait aimé en apprendre davantage sur la formation de ces paysages.

La journée est magnifique, mais un peu longue pour mes jambes déjà douloureuses après les escaliers de Petra. Nous arrivons à proximité d’une petite ferme sur des replats de roche claire traversées de fissures étranges presque géométriques.

Ali et son neveu Hachem nous ont préparé le thé avec de délicieux biscuits au sésame. Le dîner est délicieux. Nous discutons des traditions bédouines et des préceptes de l’Islam. Ali est très fier de nous montrer les photos du mariage de son frère : des hommes alignés coiffés du keffieh rouge et blanc piétinent au rythme d’une musique traditionnelle. Samantha demande si on peut voir une photo de la mariée, Ali est stupéfait : non bien sûr, on ne fait pas de photos ! Les femmes ne sont pas là, elles font la fête entre elles… tout cela semble d’un ennui mortel.

A 19h30 nous sommes allongées dans nos tentes (avec matelas super confort et couverture synthétique motif léopard). Pas le courage de regarder le ciel étoilé pourtant magnifique.

Pas de pression pour le réveil, on a le temps car la journée est bien plus courte qu’hier. Nous prenons le petit déjeuner dans la lumière dorée : houmous, pita, huile d’olive,  zaatar,  yaourt et fèves cuisinées.

Nous commençons la marche sur la route goudronnée avant de bifurquer dans un petit canyon où nous croisons un grand groupe de dromadaires. C’est toujours un festival de roches colorées.

Nous montons sur un plateau où poussent d’étranges fleurs blanches avant de faire halte à l’ombre d’un acacia pour le pique-nique. L’après-midi est toujours aussi spectaculaire. Nous discutons beaucoup avec Ali qui nous accompagne ce jour-là.

Nous atteignons le bivouac assez tôt dans l’après-midi et avons du temps pour admirer d’étranges gravures rupestres sur un gros rocher à proximité du camp. Un délicieux mensaf, plat national à base de viande cuite dans une sauce au yaourt accompagnée de riz, est au menu de ce soir.

La suite du parcours…